COMMUNIQUE DU COLLECTIF DES GENS DU VOYAGE

Publié le par Regards

COLLECTIF DES GENS DU VOYAGE DU 20 NOVEMBRE 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Paris le 10 décembre 2004,

 

Le 24 septembre 2002 s’était constitué un collectif rassemblant des associations de gens du voyage et ceux qui oeuvrent auprès d’eux pour lutter contre l’article 19 de la loi Sarkozy.

Aujourd’hui, de nouveau, un combat similaire prend jour, celui de lutter pour la démocratie : Le 20 novembre 2004 un nouveau collectif se rassemble mais cette fois ci pour combattre un autre système, celui qui engage de soi-disant associations et fédérations qui oeuvrent pour les gens du voyage.

Une nouvelle fédération naît, une fusion entre deux fédérations, l’UNISAT et l’UNAGEV qui, jadis étaient communes, puis ensuite séparées et de nouveau réunies.Les financeurs ne sont plus aussi charitables en raison des restrictions budgétaires, dans un contexte politique où le gouvernement est peu favorable aux démarches « sociales » !Se réunir pour recevoir des fonds qu’ils ne pourront plus avoir autrement est incontestablement une aubaine.

Le 9 décembre 2004 a eu lieu « L’ASSEMBLEE GENERALE CONSTITUTIVE DE LA NOUVELLE FEDERATION FNASAT-GENS DU VOYAGE » pour laquelle nous n’avons officiellement reçu aucun document pour présenter notre candidature.

Tout juste certains d’entre-nous ont reçu une « invitation autour du verre de l’amitié » une semaine avant. Nous avons profité de cette « occasion » pour collectivement protester par la lecture d’une lettre ouverte et de débats que nous avons fait filmer par un journaliste.

Nous ne pouvons pas cautionner la création de cette fédération puisque sa constitution et ses statuts sont pour nous un véritable affront prenant la forme de notre évincement pur et simple.

Cette fédération, parle de l'adhésion de nos associations une fois seulement lorsque la FNASAT sera créée : Est cela que l’on appelle la démocratie participative ?

Malgré nos démarches et nos propositions, nous avons été mis à l'écart de toute décision sur cette nouvelle fédération, alors pourquoi en devenir adhérent une fois sa création effectuée ? Le Procès verbal du Conseil d’Administration de L’UNAGEV du 15 octobre 2004 stipule que :

« Si cet objectif est largement entendu et partagé par le Conseil (la participation des gens du voyage), il n’en reste pas moins qu’unanimement celui-ci qualifie cette perspective comme étant trop risquée au regard des positions assumées par le passé par certaines de ces associations et/ou par certains de leurs responsables. Or, ces positions et attitudes n’ont pas été absentes des raisons ayant conduit la région Ouest à se séparer de l’Unisat.»

De quel risque parlent ces gens ?

Celui de remettre en cause ce qu’ils pensent avoir comme savoirs et certitudes sur nos communautés, eux les spécialistes du RMI « ethnique » protégeant leurs « Tsiganes » comme un véritable marché social, leurs pauvres à eux ?

Est-ce que la participation des Tsiganes dans leurs associations fait partie « des enjeux de plus en plus prégnants » dont ils parlent ?

La discussion en vase clos, l’absence de débat possible est ce que l’on appelle de la « DICTOCRATIE ».

Bref, ce procédé est totalement scandaleux et il est encore pire que celui qui avait été employé pour écarter les associations du collectif national 2002 lorsqu'elles avaient présenté leur candidature à l'AG de l'UNISAT il y a 2 ans et qui avaient été refusées pour des motifs administratifs fallacieux.

Manifestement nous vous effrayons et vous pensez pouvoir mener la bataille seuls sans nous, principaux intéressés. Nous sommes dans un contexte de néocolonialisme intellectuel et politique.Les dirigeants de la FNASAT viennent de commettre un acte d’une rare gravité, c’est une insulte profonde issue d'un mépris aussi profond envers une population, nous-mêmes, qu’ils ne connaîtront jamais.En dehors de leurs discours mielleux, fourbes, construits pour endormir les autorités et nous-mêmes pour l'obtention de budgets substantiels, les responsables de la nouvelle Fédération sont marqués des trois plumes blanches.

Nous sommes respectueux des textes bien plus que les gens ne le supposent mais après être considérés comme des objets sociaux, nous refusons le traitement policier injuste qui nous est infligé sans ménagement par des irresponsables infectés dont sont les administrateurs de la FNASAT, par soumission, les complices.

La satellisation des associations multiples qui nous saturnisent ne servent qu'en application d’une "technocratie-communautaire"Nous comprenons fort bien les autorités qui se perdent dans le balai incessant de ces vautours, et qu’ils commettent du coup des erreurs blessant les Droits de l’Homme.

Après cette dernière traîtrise, qui ne confirme que ces gens sont vraiment le mur qui nous isole d’une vraie participation à l’activité économique et politique du Pays, ils constituent, comme nous vous l’avons déjà dit le rempart à notre intégration effective.Par conséquent sachez que nous ne reconnaissons pas cette fédération dans laquelle n’est représenté aucun membre de nos communautés.

La majorité et les plus prégnantes des associations de Tsiganes et Voyageurs de France font partie de ce collectif. Nous ne tomberons plus dans le piège du « peut être pouvons nous encore y croire » car tout est joué. Nous interpellons l’opinion publique sur le fait que partout où les dirigeants de la FNASAT seront, nous les empêcherons de nous nuire encore. « Nous ne voulons pas la charité, mais la justice !! »

Et pour pallier leurs bons sentiments hypocrites, nous citons Paul Eluard: ......sur les marches de la mort, je crierai ton nom LIBERTE. Et d’ajouter une phrase de Nelson Mandela « Faire pour les gens sans eux, c’est faire contre eux » !

Contacts : pour tout retrait de dossier de presse, collectifdesgensduvoyagencolere@yahoo.fr

Peto-Manso, Fondateur du MCT et Secrétaire du Collectif : 06 23 53 00 74

Renardo Lorier, Secrétaire Général de l’ONAT : 06 09 18 13 23

Nara Ritz, Secrétaire Général de REGARDS : 06 85 55 36 66

Céline Larivière, Présidente des FRANÇAIS DU VOYAGE : 06 30 51 20 91

Milo Delage, Secrétaire Général de l’Association LA VIE DU VOYAGE : 06 09 87 70 45

ARPOMT (Association pour une recherche pédagogique ouverte en milieu tsigane), Strasbourg, 67

LES FRANÇAIS DU VOYAGE, Montfermeil, 93

ONAT (Office National des Affaires Tsiganes), Forbach, 57

REGARDS Association Nationale, Languidic 56

LA VIE DU VOYAGE, Parthenay 79

MCT (Mouvement National Confédéral Tsigane), Argenteuil, 95

ARTNF (Association Régionale des Tsiganes et Nomades de France), Blois, 41

TCHAVE FOUNI WINTA, (Les fils du vent), Ariège, 09

WALLADA Association Tsigane d’Editions, Aix en Provence, 13

C.R.D.T (Comité pour le respect des droits pour les tsiganes), Port de bouc, 13

Commenter cet article