A CERTAIN D'ENTRE VOUS

Publié le par Regards

A certain d’entre vous

A vous messieurs les sénateurs et députés garant de la constitution méfiez-vous d’un retour en arrière avec vos loi, amendement et autre référé verront nous resurgir du passé les procès de refoulement car a force de nous repousser toujours plus loin un jour ou l’autre Nous reviendront n’oublier pas que la terre est ronde

A vous messieurs les maires quant cesserez vous d’usez à tors et à travers de votre droit de préemption, de vos prérogative pour distiller au compte goutte

Branchement électrique et autres commodités nous ne voulons pas tous

Nous nous suffirons de quelques miettes  pourvus quelles nous assurent

Une vie descente

A vous messieurs les architectes nostalgiques des années soixante dix vous qui etes sous la compétence de tsiganologue d’opérette qui  font Ressembler vos aires d’accueils à des immeubles H L M construit par des ouvriers pris de vertiges qui au lieu de les monter en hauteur les ont mis à raz du sol leur permettant de vaincre leur peur du vide écoutez nous plus souvent

 

A vous notaires pas très clairs et complaisants quant cesserez vous vos maniéres

De délateurs vous qui êtes inféodés a des municipalités digne des baronnies du moyen age quant arrêterez vous de bloquer les ventes ou de ne pas avertir de la nature des zones et de leurs emplacement lisez un peu le droit d’urbanisme

Cela vous changera des inepties que vous lisez le soir

A vous force de l’ordre vous avez un devoir de mémoire car ce sont vos aînés

Qui ont emmenés nos aînés dans les camps par le train sans leur donner leur billet de retour leurs cendres voyagent avec les vents sur toute l’Europe

Ne n’oubliez jamais

A vous membre du gouvernement quant oserez vous réviser vos loi infâmes

A notre égards oserez vous nous donner les mêmes droits que les autres

Ferez vous de nous des citoyens a part entière ou tomberez vous dans les travers européens qui considère comme une non-existence l’essence même du voyage

A vous messieurs les journalistes essayez de réviser votre sujet lorsque vous parlez de nous, que d’inepties d’anachronismes et autre billevesée dans vos articles des fois quant même un éclair de génie traverse l’un des vôtres et Ho miracle et gloire a son concepteur il ne nous dénigre pas Mais une fois sur cent

A vous messieurs de l’éducation nationale êtes vous les digne descendant de Jules Ferry ou est votre sens de l’enseignement pourquoi ne donner vous pas a nos enfants les moyens de s’élever biculturel ment et d’intégrés notre société

En parfaite harmonie avec vos valeurs et les nôtres elles sont complémentaires

Et ne peuvent s’annihiler que par une  volonté voulue et délibérée

Alors faite le nécessaire pour l’avenir

A vous messieurs les sédentaires arrêtez avec vos grosses cylindrées et belles caravanes vous sombrez dans le ridicule à force de le ressasser il  n’y a pas que ça chez nous je peux vous emmener dans des endroits qui feraient passer les favelas du Brésil ou les township d’Afrique du sud pour les quartiers huppés de Neuilly si chère a notre ministre de l’intérieur, allez vous promener un peu du coté de la misère que côtoie beaucoup entre-nous et vous y verrais un autre monde fait de jour sans pain ou l’ont mange que le soir vous y verrais des enfants aux pieds nus demandant à dieu pourquoi vous les regardez avec effrois

A vous messieurs des associations qui hésiter a prendre les nôtres  dans vos bureau et vos conseil d’administration ou comme salariés sachez qu ‘ils peuvent

Apprendre et que pour gérer nos affaires nous pouvons vous être utile alors ne sombrez pas dans l’égocentrisme et appeler nous et ensemble nous ferons avançer les choses vers l’avenir

A vous messieurs les voyageurs de grâce arrêtez de vous conduire en hordes de Huns dévastant tous sur leurs passages respecter les propriétés d’autrui envoyez vos enfants à l’école prouvez aux sédentaires que nous sommes des hommes

Libres et respectueux des autres pouvant voyager sagement ou sinon nous ne pourrons plus que voyager en rêve et cela sera la fin de mille ans errance

 

Ceci s’adresse à certain d’entre vous lisez et méditer

 

 

 

 

Yvan PIERROT, membre de l’associations REGARDS

 

 

 

Commenter cet article