Moisdon la rivière un autre camp pour les "nomades" oublié

Publié le par Association Regards


Après le travail de reconnaissance du site d’enfermement et d’internement des gens du voyage

de Montreuil Bellay (49), les associations AGVC 44 et Regards ont travaillé pour la reconnaissance de l’ancien camps des Forges à Moisdon la rivière (44).

 

Il y avait environ une centaine de personnes présent tout au long des cérémonies, dons au moins la moitié de voyageurs.

Voici les articles de presses sorties à cette occasion, ainsi que le texte lu par Cheyenne et les enfants du voyage en hommage aux victimes.

 

(Michel Debarre, Eugène Fauveau, Dany Peto Manso déposant les fleurs)

 

Texte lu par les enfants du voyage

de l’association Regards et AGVC 44

à Moisdon la Rivière ( 44)le 13 avril 2008

 

Aujourd’hui nous célébrons la mémoire des enfants partis pendant cette triste période de l’histoire à Moisdon et ailleurs.

Des enfants du voyage mais aussi des adultes que nous n’oublions pas !

Les gadgé non plus nous ne les oublions pas, qu’ils soient espagnols, français, communistes, juifs, ou autres, …

Une victime reste une victime et il n’y en n’a pas de bonne ou de mauvaise.

Aujourd’hui ils auraient été nos oncles, nos tantes, nos grands parents ou nos voisins.

Nous les petits voyageurs nous avons la chance d’être là, présents, pleins de fougue et de joie de vivre mais nous n’oublions pas ces crimes.

Comme le font nos parents nous continuerons à nous battre pour faire reconnaître ces lieux et cette terrible histoire qui nous a tous touchés et qui est trop souvent niée ou cachée.

Aujourd’hui nous déposons ensemble ces quelques fleurs :

    - Pour rendre hommage

    - Pour que cette histoire ne se répète plus, pour que les différences entre les cultures soient enfin acceptées, pour que le rejet de l’autre qui nous ne ressemble pas n’existe plus,

   - Pour faire voir que nous étions là hier à travers nos ancêtres, que nous sommes là présents aujourd’hui et que nos enfants seront là demain.

  - Nous sommes là aussi pour grandir, pour avancer dans la vie, pour ne pas perdre nos identités et pour cela nous avons besoin de cette reconnaissance.

Commenter cet article

joy 02/02/2010 15:42


Cabourg dans le Calvados et les gens du voyage.
http://nativelle.over-blog.com/

Théoriquement un schéma départemental oblige les communes de plus de 5000 habitants ou
les communautés de communes à trouver un terrain décent pour accueillir les gens du
voyage.
La communauté de communes (CCED) à acheté un terrain sur la commune de Varaville
Calvados (commune de moins de 5000 habitants) dans les marécages, les gens du voyage sont
embourbés dans une zone inondable sans électricité, sans toilette, une arrivée d’eau
insalubre (un robinet pour plus de 300 caravanes) une honte, et ça tous les ans d’avril à
septembre depuis 2005.
Aujourd’hui, cette petite commune Varaville qui n’a pourtant pas 5000 habitants propose
un autre endroit sur sa commune, un endroit très correct, avec toutes les possibilités en
ce qui concerne le raccordement au tout à l’égout, l’eau et le courant, pas en ZNIEFF
donc aucun problème avec les associations de protection de l’environnement (obstacle dans
le marais actuel car apparemment en zone remarquable ZNIEFF).
Mais non, la station balnéaire voisine Cabourg et l’ancien maire de Varaville disent
(*), C’est honteux de prévoir ça à l’entrée de nos communes prétextant que cela ne fait
pas joli et qu’a la place, on voudrait bien une boite de nuit et un bowling alors que ce
terrain n’est pas sur la commune de Cabourg. (*) Regardez l’article de journal sur le
blog en bas de cette page. Les gens du voyage n’on pas le droit de vivres décemment,
c’est le constat que nous faisons. Non seulement les élus ne les respectent pas en les
rejetant dans les marais mais en plus, les insultes en disant "HONTEUX, ça" en
parlant de ces pauvres gens. Le maire de Cabourg dans ses vœux 2010 dis ‘je ferais tous
ce qui est en mon pouvoir pour que ce ne soit pas l’aire d’accueil mais une boite de
nuit… En 2008 c’est pourtant ce même maire qui a emmené les voyageurs (sur ce nouveau
terrain).
Cinq ans que ces élus font semblants de chercher (si, ils cherchent quand les journaux en
font la une), cinq ans qu’ils ferment les yeux sur ce ‘manque de respect, de dignité’.
Aujourd’hui, la solution idéale se présente mais un maire refuse.
QUAND va-t-on réagir ? Discrimination, racisme, tous les jours nous entendons ces mots
dans les médiats. Mais la, rien pourquoi ? Parce que ce racisme, cette discrimination et
ce manque de respect vient des élus ? Eux ont le droit ? C’est bien ça ? Les gens du
voyage pataugent parmi leurs excréments et nos élus osent dire ‘ ‘ils s’y plaisent dans
ce marais, ils sont bien, en plus ils sont prés du centre de Cabourg’’…
Moi, en tant que particulier je n’ai aucun pouvoir, mais j’ai honte, oui j’ai franchement
honte d’être français. Un Pays qui parle des droits de l’homme, qui donne des conseils
aux autres, et qui ne regarde pas chez lui. Oui, j’ai honte j’ai surtout honte de voir
autant d’associations qui se permettent de porter plainte contre des particuliers qui
disent un mot de travers. Mais LA, c’est des élus, ALORS on laisse faire, on craints en
sachant très bien que ce n’est pas les voyageurs qui vont venir se plaindre.

http://nativelle.over-blog.com/



paul 17/12/2009 18:46


certaine commune comme Cabourg n'ont aucun respect pour les gens du voyage

http://nativelle.over-blog.com/article-cabourg-les-gens-du-voyage-on-n-en-veut-pas-41330720.html


k 25/07/2009 12:48

J'habite à Grabels dans un quartier entre ville et campagne. Un camp monumental de gens du voyage s'est installé sur des terrains de campagne. Leurs pompages de l'eau aux bornes d'incendies fuient, quand les bornes ne sont pas ouvertes en pure perte. Gaspillage, à une époque où on demande à ceux qui paient l'eau de l'économiser !!! Pire encore, ils vident les réservoirs de leurs toilettes en pleine nature près de notre lotissement de maison. Nous vivons maintenant à côté d'un tout à l'égout à ciel ouvert (déjections humaines et papiers toilette) !!! Pourquoi, les gens du voyage, ne s'intallent-ils pas sur des terrains aménagés pour les recevoir, dans le respect de la nature et surtout dans le respect des autres ?

Fille de l'eau 12/04/2009 23:55

Des paroles qui je l'espère, seront entendues !